4 grandes raisons pour lesquelles les joueurs de hockey devraient se regrouper

Entraînement

Trop de joueurs de hockey et d'entraîneurs croient encore que devenir «gros» ou «encombrant» vous fera ralentir sur la glace.

Si vous ne faites rien d'autre que de vous concentrer sur le blitz et le dynamitage des muscles du miroir tout en évitant le travail de force et de puissance maximale, alors oui, votre performance prendra un plongeon.

De même, manger tout ce qui est en vue et sauter le travail de conditionnement signifie que la majeure partie de votre masse fraîchement acquise n'est que de la graisse corporelle qui vous ralentit.



Trop de joueurs de hockey et d'entraîneurs croient encore que devenir «gros» ou «encombrant» vous fera ralentir sur la glace.

Si vous ne faites rien d'autre que de vous concentrer sur le blitz et le dynamitage des muscles du miroir tout en évitant le travail de force et de puissance maximale, alors oui, votre performance prendra un plongeon.

De même, manger tout ce qui est en vue et sauter le travail de conditionnement signifie que la majeure partie de votre masse fraîchement acquise n'est que de la graisse corporelle qui vous ralentit.

De toute évidence, ce n'est pas ce que nous recherchons. Quand je parle de gonflement pour le hockey, je veux dire des gains de masse musculaire maigre avec une augmentation minimale, voire nulle, de la graisse corporelle. Le but est de construire un corps mince, puissant et musclé qui regarde et exécute le rôle.

Ce que les partisans du mythe grand et encombrant ne réalisent pas, c'est qu'il y a plusieurs avantages à ajouter plus de muscle à votre cadre qui affectent directement la façon dont vous jouez votre sport. C'est pourquoi tout joueur de hockey qui ne fait pas de la croissance musculaire une priorité dans son entraînement hors glace ne maximisera pas sa performance physique.

Voici quatre raisons principales pour lesquelles les joueurs de hockey devraient se concentrer sur l'augmentation de la masse musculaire.


comment construire un cou solide

1. Vous deviendrez plus fort plus longtemps

Quand il s'agit de devenir fort, vous ne pouvez pas battre un travail de force à faible répétition et à forte charge. Mais à moins de varier votre entraînement en ajoutant des périodes axées sur l'hypertrophie, vous vous heurterez à un plateau.

La solution?

Lorsque vous ne pouvez plus ajouter plus de poids à la barre sur les grands ascenseurs de manière cohérente, concentrez-vous simplement sur la création d'un vous plus grand pendant un moment. Après tout, un muscle plus gros a le potentiel d'être un muscle plus fort.

Si votre banc ou squat n'a pas bougé depuis des lustres, regardez ce qui se passe lorsque vous ajoutez 5 livres de masse maigre à votre cadre. Je vous garantis que vous serez de retour à publier de nouveaux PR en un rien de temps. Non seulement ce mouvement conduit à un plus grand nombre de gymnases, mais il vous donne également une pause mentale bien nécessaire du péage que les gros poids imposent à votre corps tout en épargnant vos articulations à long terme.

Finalement, lorsque vous décidez de recommencer à soulever des simples, des doubles et des triples, le muscle supplémentaire que vous avez construit vous met dans une position idéale pour obtenir de nouveaux gains de force en déplaçant de lourdes charges.

2. Les déséquilibres musculaires vous ralentissent

Je ne fais pas référence aux pectoraux tombants ou aux deltes arrière en retard lorsque je parle de déséquilibres musculaires ici.

Les joueurs de hockey développent généralement des quads musclés pendant des années de patinage. Même si le terme «crosse de hockey» implique également une correspondance entre la force et la taille postérieure, ce n'est souvent pas le cas. Une fois que vous aurez passé suffisamment de temps avec des joueurs de hockey, vous vous rendrez compte que la plupart de leurs fesses dépassent à cause d'une lordose excessive du bas du dos, et non pas grâce à une paire de fessiers ronds et galbés sur lesquels vous pourriez prendre un verre.

C'est malheureux, car les fessiers et les ischio-jambiers jouent un rôle important dans la vitesse de patinage. Ces grands groupes musculaires sont responsables de générer beaucoup de force qui se traduit par une puissante foulée de patinage. Un dos plat de crêpe est un cadeau mort que vous avez besoin d'un travail d'hypertrophie ciblé pour cette zone sous-développée.

Vous n'allez pas élever vos petits ischio-jambiers et vos fessiers simplement en faisant des Deadlifts ou des Power Cleans. Pour cela, vous avez besoin d'un régime régulier d'exercices d'assistance effectués avec un volume suffisant dans des plages de répétitions modérées à élevées. Voici quelques excellents choix:

  • Deadlifts roumains (ischio-jambiers, fessiers)
  • Poussées de hanche (fessiers)
  • Squats bulgares surélevés avant-pied (un exercice quad qui frappe étonnamment les fessiers)
  • Ponts fessiers à une jambe (fessiers)
  • Extensions dorsales résistantes à la bande (ischio-jambiers, fessiers et bas du dos)

3. Protection accrue contre les blessures

Bien que les souches à l'aine soient très répandues dans le hockey d'aujourd'hui, mes athlètes ont subi très peu de ces blessures au fil des ans.


comment devenir un meilleur rebondeur

Pourquoi?

Parce que nous utilisons beaucoup d'exercices de style musculation pour renforcer directement les fléchisseurs de la hanche, les adducteurs et le bas de l'abdomen. Je sais que certaines personnes appelleront ces activités de préadaptation plutôt que l'entraînement à l'hypertrophie ou la musculation, mais ce n'est que de la sémantique.

Les plus petits groupes musculaires autour de l'aine répondent le mieux aux mouvements d'isolement et aux plages de répétitions plus élevées avec une longue période de tension. Les séries de 15 à 20 répétitions (ou plus) effectuées avec un tempo contrôlé fonctionnent très bien ici.

Même si je suis un fervent partisan de l'utilisation d'exercices multi-articulaires pour les faibles répétitions lors du développement de la force qui se transmet à la glace, ils ne sont pas optimaux à cette fin. Bonne chance pour essayer de développer votre tronc (et ses muscles environnants) avec des triples ou des cinq sur Band Resisted Supine Knee Tucks ou Valslide Hip Adductions. La résistance sera trop lourde pour vraiment sentir les bons muscles travailler, et vous finirez par compenser avec une forme inférieure juste pour terminer le mouvement. C'est un domaine dans lequel je pense que vous devriez développer une forte connexion esprit-muscle, ce dont les bodybuilders parlent souvent, pour maximiser l'effet d'entraînement.

De plus, les joueurs de hockey doivent faire face au traumatisme constant qui résulte d'un contact physique difficile au quotidien. Les articulations du haut du corps, en particulier les épaules, sont battues sur la glace.

Avoir une poitrine plus grande, des deltoïdes, des bras et un dos ne boosteront pas directement votre jeu, mais ils peuvent agir comme une sorte d'`` armure corporelle '' dans les situations de contact difficiles. Quand quelqu'un vous enfonce dans les planches tout en patinant à près de 20 miles par heure, avoir construit un haut du corps musclé dans la salle de gym peut faire la différence entre secouer le coup et reprendre le jeu et passer deux mois sur la liste de réserve des blessés en raison d'un clavicule cassée.

4. Vous aurez fière allure avec votre chemise

Ce dernier point est plus mental que physique, mais son importance ne doit pas être sous-estimée.

Voir des gains physiques renforce la confiance en soi, en particulier chez les jeunes athlètes. Et quand vous avez l'air d'être en pleine forme, il y a de fortes chances que vous l'êtes vraiment. Si vous accroupissez cinq assiettes et que vous ressemblez au Michelin Man, vous n'êtes probablement pas en pleine forme!

Vous savez ce qui est encore mieux que de passer le test de la vue pour la préparation physique?

Lorsque vos coéquipiers viennent vous demander ce que vous avez fait pendant l'été lorsque vous vous présentez au camp d'entraînement en ayant l'air brisé. Bien que ce soit formidable de voir vos ascenseurs monter dans la salle de musculation, vous ne devez pas sous-estimer les commentaires positifs du miroir, de votre partenaire ou de vos amis peuvent faire pour votre confiance.


que faire quand tu te tire le cou

Et lorsque vous verrez des résultats, vous serez plus motivé pour continuer à vous entraîner dur et vous pousser vers de nouveaux sommets. Ce qui conduit à des résultats encore meilleurs. C'est un cycle positif qui ne cesse de se répéter.

Crédit photo: technotr / iStock

LIRE LA SUITE:

  • Développer la puissance du hockey avec des poignées propres et arrachées
  • Comment éviter le conditionnement du hockey qui vous ralentit
  • Joueurs de hockey: développez des hanches solides pour une foulée de patinage puissante