Derrick Henry a battu le record de tous les temps de l'Alabama, mais la NFL le battra-t-elle?

Nouvelles Sportives

Lors de son dernier match en tant que membre de l'Alabama Crimson Tide, Derrick Henry a fait ce qu'il fait de mieux: courir. En aidant Nick Saban à remporter son quatrième championnat national en sept ans, le vainqueur du trophée Heisman a battu les Clemson Tigers pour 158 verges et trois touchés, portant son total de saison à un ridicule 2219 verges et 28 touchés. Il détient maintenant le record de tous les temps de l'Alabama avec 3565 verges au sol en carrière.


entraînement des jambes pour les hommes sans poids

Derrick Henry

Lors de son dernier match en tant que membre de l'Alabama Crimson Tide, Derrick Henry a fait ce qu'il fait de mieux: courir. En aidant Nick Saban à remporter son quatrième championnat national en sept ans, le vainqueur du trophée Heisman a battu les Clemson Tigers pour 158 verges et trois touchés, portant son total de saison à un ridicule 2219 verges et 28 touchés. Il détient maintenant le record de tous les temps de l'Alabama avec 3565 verges au sol en carrière.



Henry a marqué dans tous les sens, franchissant la ligne de mêlée et dépassant les arrières défensifs de Clemson pour un touché de 50 verges - incroyablement impressionnant pour un gars qui mesure 6 pieds 4 pouces et 245 livres; labourer la ligne de but; sautant au-dessus de la ligne défensive et torpillant dans la zone des buts comme s'il avait été abattu par un canon de couleur cramoisie.

Henry est la combinaison ultime de finesse et de puissance, ce qui devrait bien lui servir au niveau suivant. Mais nous avons dit la même chose à propos des autres running backs de l'Alabama. Nous l'avons dit à propos de Trent Richardson, qui a à peine duré trois saisons dans la NFL. Nous l'avons dit à propos d'Eddie Lacey, qui a même eu du mal à voir le peloton cette saison pour les Packers de Green Bay. Glen Coffee. Kenneth Darby. Les deux porteurs de ballon Bama ont réussi dont les capacités ne se sont jamais traduites dans la NFL.

Dans le passé, en particulier avec Richardson, on parlait de surutilisation dans une infraction en Alabama qui mettait l'accent sur le jeu de course. Richardson a porté le rock 540 fois au cours de ses trois années sous Saban. Darby 702 fois. Café 410 fois. Henry porte l'horloge à un rythme similaire. Après s'être précipité seulement 35 fois en première année, il a accumulé 567 courses au cours des deux dernières saisons, dont 395 cette saison, plus que toute la carrière de Lacy. Mais son grand total de 602 courses en trois ans en Alabama n'est suffisant que pour la cinquième place de tous les temps. L'ancien demi offensif des Seahawks de Seattle, Sean Alexander, occupe la première place sur cette liste, avec 727 courses. T. J. Yeldon, qui vient de terminer sa saison recrue avec les Jaguars de Jacksonville, atterrit juste derrière Henry avec 576 courses.

Le fait est que l'Alabama travaille très fort sur ses porteurs de ballon. Que ce soit la raison pour laquelle tant de pattes quand ils arrivent chez les pros est encore discutable. Que Henry s'épanouisse ou échoue au niveau suivant pourrait nous en dire plus sur le bilan physique que jouer à Alabama entraîne un porteur de ballon. Pour l'instant, ce n'est qu'une pièce intéressante du puzzle alors que la marée continue de produire certains des meilleurs demi-dos universitaires que le jeu ait jamais vus.


Crédit photo: Getty Images // Thinkstock