Eerie Shots, à la 'Vertigo', mais aucun signe de Stewart

Arts

Le « Wicker Park » de Paul McGuigan – qui ouvre ses portes aujourd'hui dans tout le pays – trouve Josh Hartnett, qui ressemble toujours au capitaine légèrement lent d'une équipe de football de lycée, dans le rôle de Matthew, un jeune Chicagoan au bord de la respectabilité. Il a une belle et riche fiancée (Jessica Paré), un travail dans l'agence de publicité de son frère et un billet d'avion en poche pour Shanghai, où il doit négocier le premier contrat asiatique de l'agence.

Mais toutes ces belles choses s'estompent lorsque Matthew surprend une conversation sur la cabine téléphonique d'un restaurant. Bien qu'il ne puisse pas voir le visage de la femme qui parle, elle ressemble à l'amour perdu depuis longtemps de Matthew, Lisa (Diane Kruger, le récent 'Troy' de Helen of Wolfgang Petersen), une danseuse qui a disparu de sa vie deux ans plus tôt sans laisser de trace.

Sans s'arrêter de réfléchir, Matthew jette sa fiancée, sa carrière et un siège inclinable de première classe en Chine, décidant plutôt de rester secrètement dans la ville et de rechercher sa femme mystérieuse. Utilement, elle a laissé une carte-clé d'hôtel dans la cabine téléphonique, que Matthew arrache et utilise pour entrer par effraction dans sa chambre, où il se délecte de l'odeur de son parfum et vole son compact préféré.



Pendant un instant, vous pourriez penser que Matthew se comporte comme le harceleur le plus effrayant imaginable. Mais le harcèlement criminel s'avère être à la fois le thème principal et l'activité principale de « Wicker Park », qui a été adapté par Brandon Boyce de « L'Appartement », un thriller français à succès écrit et réalisé par Gilles Mimouni en 1996.


à quelle heure commencent les oscars ce soir

Au fur et à mesure que les autres personnages principaux sont présentés, dont Matthew Lillard dans le rôle de Luke, le meilleur ami loufoque du vendeur de chaussures du protagoniste ; Rose Byrne en tant que petite amie actrice de mauvaise humeur de Luke; et finalement, l'insaisissable Lisa elle-même - il se développe que pratiquement tout le monde dans la ville des vents (joué par un Montréal mal diffusé) suit quelqu'un d'autre, pour des raisons qu'il ne serait pas juste de divulguer ici.

L'original français était un hommage intelligent à Hitchcock avec un meurtre en son centre. Pour des raisons inconnues, le complot du meurtre a été retiré du remake (bien qu'il en reste quelques traces déroutantes), ce qui laisse à 'Wicker Park' sans grande urgence réelle pour conduire son complot extrêmement artificiel. Un comportement qui peut être compréhensible et acceptable lorsqu'une vie est en jeu commence à sembler idiot et irresponsable lorsqu'il n'est motivé que par le béguin des personnages les uns pour les autres. Et le maussade, marmonnant, M. Hartnett n'est pas un James Stewart, capable d'attirer le spectateur dans les profondeurs de son obsession érotique comme Stewart l'a fait de manière mémorable dans « Rear Window » et « Vertigo ».

M. McGuigan, qui a présenté en mars dernier le mystère du meurtre médiéval « The Reckoning » dans les théâtres, a des talents évidents en tant que cinéaste. Il utilise un effet d'écran partagé intéressant, utilisant des bordures floues numériquement au lieu du tapis dur standard pour comparer plusieurs points de vue, et il y a quelques plans étrangement allongés de couloirs vides que Hitchcock aurait pu apprécier. Mais les touches de direction ne peuvent pas faire grand-chose pour sauver un projet aussi mal conçu que celui-ci.

« Wicker Park » a été classé PG-13 (Parents fortement mis en garde) pour une sexualité légère.

PARC EN OSIER

Réalisé par Paul McGuigan; écrit par Brandon Boyce, d'après le scénario du film 'L'Appartement' de Gilles Mimouni ; directeur de la photographie, Peter Sova; édité par Andrew Hulme; musique de Cliff Martinez; chef décorateur, Richard Bridgland; produit par Andre Lamal, Marcus Viscidi, Tom Rosenberg et Gary Lucchesi ; publié par Metro-Goldwyn-Mayer Pictures. Durée : 114 minutes. Ce film est classé PG-13.

AVEC : Josh Hartnett (Matthew), Rose Byrne (Alex), Matthew Lillard (Luke), Jessica Paré (Rebecca) et Diane Kruger (Lisa).