Rencontrez Polka-Dot Man et d'autres personnages de 'The Suicide Squad'

Films

Un regard sur les personnages de super-vilains du film et leurs origines dans les bandes dessinées.

Une scène de The Suicide Squad, qui met en lumière certains personnages décalés qui n

Affronter une étoile de mer géante intergalactique à la conquête du monde peut sembler un travail pour Superman, mais dans The Suicide Squad, il appartient aux super-vilains de la liste D de la Task Force X de sauver la situation… ou, plus fréquemment, de mourir en essayant.

Après le Suicide Squad de David Ayer en 2016, cette nouvelle prise de James Gunn ( dans les cinémas et sur HBO Max ) ramène Harley Quinn (Margot Robbie), le capitaine Boomerang (Jai Courtney) et Rick Flag (Joel Kinnaman), tout en ajoutant un nouvel ensemble de membres de l'équipe tirés des profondeurs des pages de l'histoire de DC Comics. Voici un guide des origines de la bande dessinée de quelques-uns de ces membres de l'équipe moins connus.



Chef réticent de la Task Force X, Robert DuBois (Idris Elba) est un mercenaire qualifié qui s'appelle Bloodsport. Le personnage est apparu pour la première fois dans la série de bandes dessinées Superman en 1987. DuBois a échappé au projet de guerre du Vietnam, mais son frère est allé à sa place et a perdu des bras et des jambes au combat. Robert fait une dépression nerveuse en réponse et se livre à un déchaînement meurtrier contre des civils innocents. Son frère finit par le rabaisser, mais pas avant que Robert ne blesse gravement Superman avec une balle de kryptonite.

Le personnage de bande dessinée Bloodsport était doté d'une technologie qui lui permettait apparemment de tirer des armes de l'air, et l'incarnation du film obtient un effet similaire en cachant des armes dans son armure. Alors que sa motivation à l'époque du Vietnam a été abandonnée pour le film, la famille de Bloodsport reste importante pour lui : il rejoint l'équipe pour empêcher sa fille d'aller en prison pour un délit mineur, une peine menacée par Amanda Waller (Viola Davis), la vindicative chef de la Task Force X.

Image

Crédit...Warner Bros./DC Comics

Dans le film, John Cena incarne ce pacifiste autoproclamé qui tuera tous ceux dont il a besoin dans sa quête pour préserver la paix. Dans cette incarnation, le personnage est beaucoup moins en conflit sur les contradictions entre sa mission et ses méthodes que lorsqu'il a fait ses débuts dans la série Fightin' 5 de Charlton Comics en 1966. C'était Christopher Smith, un diplomate qui a recours à la lutte contre le crime en utilisant des tactiques non létales. DC Comics a acquis les personnages de Charlton dans les années 1980 et Peacemaker a été réinventé en une figure plus meurtrière, un personnage semblable à Marvel's Punisher, bien que plus psychotique.

Le casque bizarre de Peacemaker avait à l'origine la capacité de tirer des lasers, et pendant un certain temps, il a pensé que cela lui permettait de communiquer avec les âmes des personnes qu'il avait tuées, bien que cela se soit révélé plus tard être un symptôme de maladie mentale. Cena reprendra le personnage dans une série télévisée Peacemaker venir sur HBO Max .

Image

Crédit...Warner Bros./DC Comics


quand commencent les oscars

Cleo Cazo (Daniela Melchior) est une interprétation féminine du Ratcatcher, un méchant de Batman qui est apparu pour la première fois dans Detective Comics en 1988. Le Ratcatcher original était un expert en rongeurs qui entraînait des rats à attaquer et à tuer ses ennemis. Sa véritable identité était Otis Flannegan, un travailleur de l'assainissement qui a été envoyé en prison pour meurtre. Il a cherché à se venger en retenant en captivité les personnes qui l'ont mis à l'écart, bien que Batman ait finalement découvert sa cachette et libéré ses prisonniers survivants.

Plus gentille et plus amicale que son homologue de bande dessinée, Ratcatcher 2 du film a été emprisonnée injustement alors que sa capacité à contrôler les rats était considérée comme une arme mortelle. Comme son nom l'indique, elle n'est pas la première ; son père apparaît dans des flashbacks et est joué par le cinéaste Taika Waititi.

Image

Crédit...Warner Bros./DC Comics

Interprété par David Dastmalchian dans le film, Polka-Dot Man est emblématique des adversaires de camp de Batman des années 1960. Dans les bandes dessinées, Abner Krill, qui s'appelait à l'origine Mister Polka-Dot, était un criminel ayant accès à un éventail d'armes et de technologies en forme de points, notamment des points de scie circulaire, des points de projectile et des points pouvant être assemblés en un soucoupe volante.

Étant donné la bêtise du personnage (Gunn l'a appelé le personnage DC le plus stupide de tous les temps ), il n'est peut-être pas surprenant de découvrir que Polka-Dot Man a fait très peu d'apparitions dans les bandes dessinées au fil des ans. Ses pouvoirs ont également été révisés pour le film; plutôt que d'utiliser la technologie à pois, il souffre désormais d'un trouble qui provoque la croissance de pois mortels à l'intérieur de son corps ; s'ils ne sont pas expulsés, ils le tueront.

Image

Crédit...Warner Bros./DC Comics

King Shark (exprimé par Sylvester Stallone) est un hybride homme-requin extrêmement dangereux et extrêmement stupide. Le personnage est apparu pour la première fois dans un numéro de Superboy en 1994, mais il a également été un ennemi juré d'Aquaman. Contrairement à la plupart des autres personnages du film, King Shark a une longue histoire d'appartenance à la Suicide Squad dans les bandes dessinées, et il a été initialement envisagé pour être inclus dans le premier film.

Bien que le personnage ait été repensé pour être un marteau en 2011, le film revient à son apparence originale de grand requin blanc. Plus récemment, une version geek de King Shark exprimé par Ron Funches est apparu dans la série animée Harley Quinn. Bien que moins méchant que son homologue de bande dessinée, il conserve toujours son goût pour la chair humaine.