Les petites fourchettes vous font manger plus et 4 autres façons dont les ustensiles affectent votre consommation

Nutrition

Il y a eu d'innombrables études sur les aliments que nous mangeons et leurs effets sur notre corps, mais jusqu'à récemment, personne ne semblait trop préoccupé par la façon dont les choses que nous utilisons pour manger ces aliments nous affectent. Un nombre croissant de recherches indique que les fourchettes, assiettes et autres ustensiles que nous utilisons pour consommer notre nourriture peuvent avoir un impact puissant sur la quantité que nous mangeons et sur la satisfaction que nous percevons.

Les formes, tailles et couleurs de ces articles peuvent jouer des tours à notre cerveau qui affectent notre consommation globale. Voici cinq exemples:

Il y a eu d'innombrables études sur les aliments que nous mangeons et leurs effets sur notre corps, mais jusqu'à récemment, personne ne semblait trop préoccupé par la façon dont les choses que nous utilisons pour manger ces aliments nous affectent. Un nombre croissant de recherches indique que les fourchettes, assiettes et autres ustensiles que nous utilisons pour consommer notre nourriture peuvent avoir un impact puissant sur la quantité que nous mangeons et sur la satisfaction que nous percevons.



Les formes, tailles et couleurs de ces articles peuvent jouer des tours à notre cerveau qui affectent notre consommation globale. Voici cinq exemples:


combien de temps dure un match de baseball majeur

Les petits plats vous aident à manger moins

Si vous cherchez un moyen facile de manger moins de nourriture, vous pouvez commencer par utiliser des assiettes et des bols plus petits.

Une étude de 2006 a révélé que les personnes qui recevaient de grands bols finissaient par se servir elles-mêmes et consommaient 16% plus de céréales que celles qui recevaient de petits bols. Après avoir mangé, on a demandé aux membres des deux groupes d'estimer la quantité de céréales qu'ils avaient consommée. Les membres du grand groupe de bol ont estimé qu'ils mangeaient 7% de moins que ce que les membres du petit groupe de bol estimaient. Étonnamment, le grand groupe de bol mangeait plus mais pensait manger moins.

La Laboratoire d'alimentation et de marque de l'Université Cornell (CUFBL) a écrit une déclaration sur l'étude selon laquelle ses conclusions confirment que «non seulement une grande vaisselle pourrait nous amener à servir et à manger plus; il peut le faire sans que nous nous en rendions compte et nous faire croire que nous avons moins mangé.

À Étude 2013 a confirmé cette théorie en constatant que les convives d'un buffet chinois qui utilisaient de grandes assiettes mangeaient en moyenne 45% de plus de nourriture que ceux qui utilisaient des assiettes plus petites.

Une des raisons de ce phénomène est une illusion d'optique connue sous le nom d'illusion de Delboeuf. Si vous prenez deux points de taille et de forme identiques et que vous entourez l'un d'un grand cercle et l'autre d'un petit cercle, le point entouré par le petit cercle apparaîtra en fait plus grand et le point entouré par le grand cercle.

Étant donné que les repas servis sur de la vaisselle plus petite semblent plus gros, ils peuvent faire croire à votre cerveau que vous consommez plus la nourriture que vous êtes réellement. Et comme les repas servis dans de grandes assiettes peuvent paraître plus petits, ils peuvent faire croire à votre cerveau que vous mangez Moins la nourriture que vous êtes réellement.

Les plats à emporter?

Utilisez de petites assiettes et des bols pour les aliments riches en calories et des assiettes et des bols plus grands pour les aliments que vous voulez manger plus. Les chercheurs de Cornell conseillent que «les aliments sains tels que les légumes frais devraient être servis dans des assiettes plus grandes pour encourager la consommation, tandis que les aliments moins sains devraient être servis dans des assiettes plus petites pour amener notre gourmand à se sentir satisfait de moins».

EN RELATION: Ne vous laissez pas tromper par ces 6 aliments avec des portions incroyablement irréalistes

Utilisez une grande fourchette pour réduire les calories

Alors que les grandes assiettes et les bols se sont avérés favoriser la suralimentation, l'inverse est vrai pour les fourchettes.

À Etude 2011 dans le Journal of Consumer Research regardé comment la taille de la fourche peut affecter les habitudes alimentaires. L'étude a été menée dans un restaurant italien et les participants étaient assis à des tables avec de grandes fourchettes ou de petites fourchettes. Les grandes fourchettes contenaient 20% plus de nourriture qu'une fourchette de restaurant de taille moyenne, tandis que les petites fourchettes contenaient 20% de moins.

Pour analyser la quantité de nourriture consommée par chaque participant, leurs assiettes ont été pesées avant et après les repas. À la fin de l'étude, les chercheurs ont constaté que les participants qui mangeaient avec des fourchettes plus grandes laissaient beaucoup plus de nourriture dans leurs assiettes que ceux qui mangeaient avec des fourchettes plus petites, laissant une moyenne de 7,91 onces de nourriture par rapport à 4,43 onces. Ceux qui mangeaient avec des fourches plus grosses se sont satisfaits plus rapidement et ont mangé moins que ceux qui ont mangé avec des fourchettes plus petites.

Les auteurs de l'étude ont conclu que «lorsque les gens ont un objectif de faim bien défini à satisfaire et font des efforts pour atteindre cet objectif, ils consomment plus avec une petite fourchette plutôt qu'avec une grande fourchette. La taille de la bouchée devient le support qui les aide à atteindre leur objectif et influence également la quantité consommée. La petite fourchette donne l'impression qu'ils ne font pas beaucoup de progrès pour assouvir leur faim, ce qui se traduit par une consommation plus élevée que lorsqu'ils ont une grande fourchette.

Comme pour les tailles d'assiettes, vous pouvez utiliser cela à votre avantage en utilisant une grande fourchette lorsque vous essayez de limiter votre consommation globale d'un aliment et une petite fourchette lorsque vous cherchez à faire le plein de quelque chose de nutritif.

Choisissez judicieusement la couleur de votre plaque

Nous avons déjà établi que manger dans une grande assiette peut entraîner une suralimentation. Mais ce n'est pas seulement la taille de l'assiette qui compte, c'est aussi la couleur.

À Etude 2012 publié dans le Journal of Consumer Research a examiné comment la couleur des assiettes peut affecter la quantité de nourriture que les gens mettent dans leurs assiettes lorsqu'ils se servent eux-mêmes. Dans un buffet, les participants se sont vu attribuer au hasard une assiette blanche ou une assiette rouge. Les options alimentaires se composaient de deux types de pâtes: une avec sauce Alfredo et une avec sauce tomate. Comme vous le savez, la sauce Alfredo est blanche et la sauce tomate est rouge. Les auteurs de l'étude ont trouvé les participants qui avaient faible contraste entre la nourriture qu'ils cueillaient et les assiettes qu'ils utilisaient se servaient beaucoup plus de nourriture.

Le CUFBL a présenté les résultats de l'étude dans une déclaration sur leur site Web : `` Les participants qui avaient un faible contraste entre leur nourriture et les assiettes sur lesquelles ils se servaient, par exemple des pâtes à la sauce Alfredo sur une assiette blanche ou des pâtes à la sauce tomate sur une assiette rouge, se sont servis 22 pour cent - soit 32 grammes - plus de pâtes que participants avec un contraste élevé entre leur nourriture et l'assiette dans laquelle ils se sont servis.

La quantité de nourriture que vous vous servez a un impact énorme sur la quantité que vous mangez réellement. UNE Étude 2015 ont constaté que dans un repas libre-service moyen, 92 pour cent de tous les aliments en libre-service sont ensuite consommés. Cela signifie que si vous vous servez plus de nourriture, il y a de fortes chances que vous en mangiez plus. «Les adultes consomment systématiquement la grande majorité de ce qu'ils servent eux-mêmes», ont écrit les auteurs des études.

Tout comme les tailles de plaque, vous pouvez utiliser ce phénomène à votre avantage en modifiant la couleur de votre plaque en fonction de la situation. Le CUFBL conseille que si votre objectif est de manger moins d'un aliment donné, choisissez une assiette qui a un contraste élevé avec cet article. Si vous essayez de manger plus de quelque chose, choisissez une assiette qui correspond à la couleur de la nourriture. Se servir soi-même des haricots verts sur une assiette verte, par exemple, pourrait vous amener à augmenter votre portion et à en consommer plus.

Changer de main pour réduire les collations

Nos mains sont les ustensiles de cuisine originaux. Bien que nous aimions penser que nous avons évolué depuis l'époque des hommes des cavernes, nous utilisons toujours nos mains pour manger de nombreux articles, parmi lesquels des chips, des bretzels, des mélanges montagnards, des bonbons, des burritos, des bagels et des sandwichs. Et tout comme les autres ustensiles alimentaires, la façon dont nous utilisons vos mains peut affecter la quantité que nous mangeons.

Une étude de 2011 publiée dans la revue Bulletin de la personnalité et de la psychologie sociale a constaté que l'utilisation de votre main non dominante pour manger une collation peut vous aider à contrôler votre consommation et à réduire votre apport calorique total. Pour l'étude, les chercheurs ont réuni des participants dans une salle de cinéma et leur ont fourni du pop-corn. Ils pouvaient manger autant ou aussi peu qu'ils le voulaient. On a dit à la moitié du groupe de manger le pop-corn comme ils le feraient normalement, tandis que l'autre moitié devait manger le pop-corn avec sa main non dominante.

Les chercheurs ont découvert que ceux qui mangeaient avec leurs mains non dominantes consommaient environ 30% de moins que ceux qui mangeaient avec leurs mains dominantes. Manger avec votre main non dominante permet d'éviter une alimentation irréfléchie, c'est-à-dire la pratique de manger de la nourriture sans faire attention à la quantité que vous mangez. `` Si les gens perturbent la séquence d'action physique de l'alimentation automatique, c'est un moyen d'obtenir un certain contrôle '', a déclaré l'auteur de l'étude. David Neal .

EN RELATION: 5 façons de rendre la malbouffe moins junky

Mettez les boissons froides dans des contenants bleus, les boissons chaudes en rouge

Le rouge et le bleu sont depuis longtemps des signaux universels pour le chaud et le froid. Fait intéressant, il semble que notre cerveau associe si étroitement ces couleurs et ces températures qu'ils peuvent changer la façon dont nous goûtons les boissons.

À Étude de 2003 ont constaté qu'une boisson froide servie dans un verre bleu était jugée beaucoup plus désaltérante que la même boisson servie dans un verre vert, rouge ou jaune. Près de 50% des participants ont trouvé que boire dans le verre bleu était l'expérience la plus désaltérante. Les chercheurs ont indiqué que l'association entre la couleur bleue et la qualité sensorielle de la froideur est probablement ce qui rendait la boisson plus rafraîchissante pour les participants lorsqu'elle était servie dans des tasses bleues, même si le liquide était à la même température dans chaque verre.

À Etude 2012 ont constaté que le café servi dans une tasse rouge était significativement plus chaud que le café à la même température servi dans une tasse jaune, verte ou bleue. Près de 40 pour cent des participants ont conclu que le café dans la tasse rouge était la boisson la plus chaude des quatre, même si la température était la même dans chaque récipient.

Il est difficile de dire si ce phénomène peut être utilisé comme stratégie nutritionnelle, mais il peut être utilisé pour améliorer l'expérience de consommation de boissons. Si vous cherchez à étancher votre soif, optez pour une tasse, un verre ou une tasse de couleur bleue. Si vous cherchez à vous détendre avec une boisson chaude, choisissez une tasse, un verre ou une tasse de couleur rouge.


Crédit photo: Getty Images // Thinkstock