Un goût pour les psychédéliques et la particule divine

Films

Sam Elliott dans
Le Big Bang
Réalisé parTony Krantz
Action, Mystère, Thriller
R
1h 41m

Souriant de sa propre habileté putative, The Big Bang transporte la parodie du film noir dans un territoire auparavant inexploré – la physique des particules – pour aborder, sinon pour résoudre, le mystère pour mettre fin à tous les mystères. Son résident fou, Simon Kestral (Sam Elliott), qui avec l'aide d'un physicien pervers a construit un collisionneur de particules sous le désert du Nouveau-Mexique, est un multimilliardaire avec des tresses argentées sous les épaules, une voix de râle et un goût pour les psychédéliques.

Lorsque son gadget est activé, la collision de protons devrait recréer en un millionième de seconde le Big Bang théorique qui a produit l'univers il y a des éons. Alors que Simon fanfaronne à propos de la particule de Dieu, vous vous rendez compte qu'il ne joue pas seulement Dieu. Il s'attend à être Dieu dans son propre univers alternatif. Pas depuis que Kiss Me Deadly de Robert Aldrich a un noir flirté si effrontément avec la fantaisie apocalyptique.

Au moment où Simon apparaît tard dans le film, The Big Bang a traversé des contorsions noires standard, exagérées au énième degré, alors qu'il suit Ned Cruz (Antonio Banderas), un détective intrépide, dans sa recherche d'une strip-teaseuse insaisissable nommée Lexie Persimmon (Sienne Guillory).



L'employeur de Ned, Anton Protopov, dit le Pro (Robert Maillet), est un boxeur russe de Cro-Magnon qui a noué une correspondance passionnée avec Lexie en prison ; nouvellement sorti du tintement, il cherche désespérément à la retrouver.


andrea arnold wuthering hauteurs

Le faucon maltais du film est une cache de 30 millions de dollars de diamants. Comment tout cela est-il lié à la physique des particules ? Ce n'est pas vraiment le cas. Le film est un fouillis de notions jetées dans un chapeau.


de quoi sandra dee est-elle morte

Réalisé parTony Krantz , le film est un point bas pour M. Banderas, qui est douloureusement mal présenté comme un dur à cuire et dont l'accent espagnol n'a jamais été plus gênant. Malgré tous ses regards caricaturaux, M. Banderas ne semble pas avoir un os dur dans son corps mou d'âge moyen. Il se tortille à travers le film (y compris certaines scènes d'amour sans jus) dans un état d'inconfort aigu.

M. Banderas n'est pas le seul acteur à déclamer ses répliques sur un ton qui renverse l'ambiance traditionnellement fermée et cryptique du film noir. C'est peut-être parce que le scénario d'Erik Jendresen est tellement fasciné par les blagues sur la physique quantique que tout doit être annoncé. Des rames de théorie quantique se coincent dans la bouche de personnages improbables, y compris une serveuse loquace (Autumn Reeser) dans une cuillère graisseuse appelée Planck's Constant Café. Une autre blague est le casting de Snoop Dogg en tant que pornographe nommé Puss.

Avec son éclairage rouge et sa fumée et son brouillard semblables à ceux d'Hadès, l'apparence sinistre de Le Big Bang suggère un enfer disco collant. J'ai une image mentale des créateurs du film, perdus dans leur esprit sur qui sait quoi, gloussant follement alors qu'ils décrivent un film qui aurait mieux été intitulé The Big Goof.

Le Big Bang est classé R (pour les moins de 17 ans, un parent ou un tuteur adulte doit être accompagné). Il a une violence considérable, des situations sexuelles et un langage fort.

LE BIG BANG


michelle obama devient netflix

Ouvre le vendredi à Manhattan.

Réalisé par Tony Krantz; écrit par Erik Jendresen; directeur de la photographie, Shelly Johnson; édité par Fred Raskin ; musique de Johnny Marr; conception de la production par Steve Arnold; costumes de Debra McGuire; produit par M. Krantz, Richard Rionda Del Castro et M. Jendresen; publié par Anchor Bay Films. Au Village East, Second Avenue à 12th Street, East Village. Durée : 1 heure 41 minutes.

AVEC : Antonio Banderas (Ned Cruz), Thomas Kretschmann (Frizer), William Fichtner (Poley), Sienna Guillory (Julie Kestral/Lexie Persimmon), Autumn Reeser (Fay Neman), Jimmi Simpson (Niels Geck), Bill Duke (batteur) , James Van Der Beek (Adam Nova), Rebecca Mader (Zooey Wigner), Robert Maillet (Anton Protopov, alias le Pro), Snoop Dogg (Puss), Delroy Lindo (Skeres) et Sam Elliott (Simon Kestral).