WEEK-END TV ; Il n'y a pas un Brady dans ce groupe

Films

Si Marge et Homer Simpson régnaient sur le monde, chaque famille serait aussi drôle, chaleureuse et ironiquement inappropriée que celle de la nouvelle comédie éclatante de Fox, 'Malcolm in the Middle'. Et chaque relation mère-fils serait aussi rassurante que celle-ci. :

Lorsque Malcolm, l'enfant du milieu négligé, apprend de manière inattendue qu'il a un QI de génie. et est envoyé à la classe des élèves surdoués, il hurle qu'il ne veut pas être un geek. Sa mère lui dit à quel point il a de la chance. « Regardez ces garçons Parker de l'autre côté de la rue », dit-elle, terre-à-terre et pleine d'inquiétude maternelle. ''Ils sont peut-être en bonne santé, mais honnêtement avec Dieu, ce sont les petits garçons les plus laids jamais nés.'' Elle ajoute avec amour, '' Tout enfant qui se moque de vous est un petit perdant effrayant qui finira par travailler dans un lave-auto .'' Il est difficile d'imaginer quelqu'un d'autre que Marge Simpson s'en tirer avec un tel confort de bon sens.

''Les Simpson'' en est l'exemple évident, et pas seulement parce qu'il apparaît sur Fox juste avant ''Malcolm'' (qui commence dimanche soir à 20h30). Tout comme le dessin animé « Simpsons » affiche la dynamique familiale la plus réaliste, « Malcolm » utilise une astuce similaire, apportant un soupçon d’exagération caricaturale à une famille presque normale. Au début de la série, Malcolm et deux de ses frères (le plus âgé a été envoyé à l'école militaire) s'assoient autour de la table du petit-déjeuner et regardent maman raser des monticules de cheveux sur le dos de papa.



Avec un équilibre parfait et improbable de qualités, la série est irrévérencieuse sur les problèmes que la plupart des comédies familiales prennent à cœur. La mère de Malcolm organise un rendez-vous pour jouer avec un garçon ringard en fauteuil roulant et fait la leçon à son fils résistant : « Maintenant, vous allez être ami avec ce garçon infirme et vous allez l'aimer, compris ? » En attendant, c'est accepté et non mentionné que Stevie, le nerd dans le fauteuil roulant, est noir. Et bien que l'irrévérence soit relevée d'émotions généreuses, tout ce qui approche du « mignon » est évité comme s'il était mortel, ce qui lui donnerait le ton satirique de la série.

Ce ton précairement équilibré dépend des représentations douces et attrayantes de Jane Kaczmarek en tant que mère et de Frankie Muniz en tant que Malcolm. « Vous voulez savoir ce qu'il y a de mieux dans l'enfance ? » demande Malcolm dans l'un de ses apartés occasionnels à la caméra. « À un moment donné, cela se termine. » M. Muniz dit cela avec une telle crédibilité terre-à-terre qu’il semble nous parler plutôt que d’utiliser un dispositif narratif ennuyeux. Il est cette chose rare, un enfant acteur implacable.


films nominés pour les globes d'or

Et un samedi matin typique, alors que les garçons regardent la télévision en sous-vêtements et se chamaillent, leur mère se promène à moitié nue en faisant la lessive. Dans une blague visuelle courante, ses seins sont cachés à la caméra par un panier à linge, puis une pile de vêtements propres, puis la porte d'entrée. Mme Kaczmarek fait cette bande dessinée plutôt que louche.

En fait, beaucoup de choses sur '' Malcolm '' sonnent comme s'il devrait être horrible mais joue avec un charme facile. C'est incroyablement drôle quand, dans un prochain épisode, les garçons et leur mère partent sur le sentier de la guerre et que le frère de Malcolm, 6 ans, plonge sous le lit en criant : « Nous allons mourir ! »

''Malcolm in the Middle'' est toujours une sitcom, donc tout se passe bien à la fin. Mais cela n'arrive jamais proprement ou poliment. Contrairement à des séries plus respectueuses, ici une fin amusante et heureuse peut allumer l'idée erronée que Stevie, le nouvel ami en fauteuil roulant de Malcolm, est attaqué par le tyran de l'école.

La première des séries de mi-saison de janvier à arriver, ''Malcolm'' apporte ce que toute la saison d'automne n'a pas fait : une comédie inventive et sympathique. 'Je veux une meilleure famille', se plaint Malcolm, mais il n'y a pas de meilleure famille télé de ce côté des 'Simpsons'.

MALCOLM AU MILIEU

Fox, dimanche soir à 20h30

(Canal 5 à New York)

Créé par Linwood Boomer ; Todd Holland, Alan J. Higgins et David Richardson, co-producteurs exécutifs ; Jimmy Simons, producteur ; Michael Glouberman et Andrew Orenstein, superviseurs des producteurs ; M. Boomer, producteur exécutif.

AVEC : Frankie Muniz (Malcolm), Jane Kaczmarek (Jane), Bryan Cranston (Hal), Christopher Kennedy Masterson (Francis), Justin Berfield (Reese), Erik Per Sullivan (Dewey), Craig Lamar Traylor (Stevie) et Catherine Lloyd Burns (Caroline Miller).