VIDÉO; Un thriller d'action français tendu (avec romance, bien sûr)

Films

LUCIE AUBRAC

1999 ; réalisé par Claude Berri. Divertissement à domicile aux États-Unis. 116 minutes. Date de sortie : 25 janvier.


nouveau film de chien de dessin animé

Ah, les Français. En 1943 à Lyon, au plus fort de l'occupation nazie, un homme emprisonné pour avoir acheté du sucre et des nouilles au marché noir reçoit une note de sa femme. 'Une troisième nuit sans toi dans un grand lit désespérément froid', peut-on lire. Rien de tel qu'une petite nouvelle gauloise de chez nous pour rallier un homme. Malheureusement, Raymond (Daniel Auteuil) est soupçonné par le procureur de la République d'appartenir à la Résistance, ce qui signifie qu'il ne se lovera pas avec Lucie (Carole Bouquet) avant un bon bout de temps, voire jamais.



C'est à ce moment que l'on commence à apprécier les différences entre un thriller du réalisateur français Claude Berri, élève de l'intensément personnel dans ''Jean de Florette'' et ''Manon du printemps'' et l'agitation standard sur les écrans américains. Lucie, une grande femme aux yeux bleu acier, prend des mesures de représailles, mais elle le fait en pédalant son vélo dans les rues verdoyantes jusqu'à la maison du procureur de la République. Convoquant le monsieur d'en haut, elle délivre calmement mais impérieusement un message en courtes phrases déclaratives. La communication vient directement du général De Gaulle, en exil à Londres. Le procureur de la République peut le confirmer en écoutant un message codé ce soir-là à la radio. Raymond doit être libéré le matin du 14 mai ou le procureur de la République est un homme mort. C'est compris ? 14 mai.

Lucie fond à la vue de Raymond remontant la rue, l'une des nombreuses scènes dans lesquelles M. Berri infuse l'intime dans ce qui est essentiellement un thriller d'action tendu. Auparavant, Raymond et ses camarades avaient fait sauter un train. La trahison étant une possibilité constante, les résistants s'entourent aussi prudemment qu'ils traquent les Allemands. Les dates et heures de réunion sont cruciales et un retard d'une demi-heure peut être désastreux. Mais le 14 mai est le jour où Lucie et Raymond ont juré de ne jamais se séparer. ''Le 14 mai, je préfère mourir sans toi'', dit Lucie.


2003 nominés pour la meilleure image

Ils emmènent leur jeune fils en séjour sur le rivage, mais ce n'est qu'une brève rêverie. A Paris, une figure de la Résistance est arrêtée par la Gestapo avec des répercussions sur l'organisation dans tout le pays. C'est un homme courageux mais pas jeune. Peut-il résister à la torture ? Est-ce que quelqu'un peut? Il y a un informateur. ''Le papier dans ma poche. Avalez-le,'' siffle un homme de la Résistance alors qu'il est emmené. Pris dans le même raid, Raymond est bientôt de retour endormi sur le sol d'une cellule, couvert de cafards. L'homme de la Gestapo local donne un bon coup de fouet à son visage avec une cravache.

La vie à l'extérieur est imprégnée de couleurs et de sons chaleureux et riches. Lucie est enceinte et veut son homme. La seule façon d'éloigner un prisonnier de la Gestapo est de créer une raison pour le faire déplacer, puis d'essayer de l'attraper pendant le transport. L'un des plans consiste à mélanger des bonbons avec un virus de la typhoïde pour provoquer une dysenterie et nécessiter un transport à l'hôpital. Lucie a une autre idée. Ignorant qu'elle est la femme de Raymond, un autre groupe d'officiers de la Gestapo écoute sa supplication, qu'elle est juste assez autoritaire pour réussir. « Je ne peux pas être une mère célibataire », dit-elle. Alors que des résistants attendent le voyage de retour, Raymond est sorti de sa cellule assez longtemps pour se marier. Comment est-ce français? PETER M. NICHOLS