Voir avec votre équipage: 'Chariots of Fire'

Divertissement

À l'approche des Jeux olympiques, Warner Home Video a remasterisé son film classique Chariots of Fire pour la sortie Blu-ray le 10 juillet, avant les Jeux de Londres. De plus, le film est projeté en direct dans toute l'Angleterre. Il a même une nouvelle adaptation scénique.


plan de régime pour les hommes pour perdre du poids et se muscler

Chariots of Fire est basé sur l'histoire vraie de deux coureurs, Harold Abrahams et Eric Liddell, qui ont participé aux Jeux olympiques de 1924 à Paris. Abrahams, joué par Ben Cross, est un juif anglais qui prouve son sens de l'égalité religieuse en défiant l'antisémitisme tout au long du film. Scotsman Liddell, joué par Ian Charleson, est un chrétien fervent, animé par sa foi en Dieu.



À l'approche des Jeux olympiques, Warner Home Video a remasterisé son film classique Chariots de feu pour la sortie Blu-ray le 10 juillet, avant les Jeux de Londres. De plus, le film est projeté en direct dans toute l'Angleterre. Il a même une nouvelle adaptation scénique.

Chariots de feu est basé sur l'histoire vraie de deux coureurs, Harold Abrahams et Eric Liddell, qui ont participé aux Jeux olympiques de 1924 à Paris. Abrahams, joué par Ben Cross, est un juif anglais qui prouve son sens de l'égalité religieuse en défiant l'antisémitisme tout au long du film. Scotsman Liddell, joué par Ian Charleson, est un chrétien fervent, animé par sa foi en Dieu.

Le film documente le parcours de chaque homme à travers des perspectives distinctes, révélant un aperçu de leur arrière-plan et de leur personnage. Cette technique permet au public de comprendre les deux coureurs à leur manière avant de se rendre à Paris pour représenter la Grande-Bretagne aux Jeux olympiques.

L'intrigue prend une tournure quand Liddell refuse de courir le 100m parce qu'il est programmé un dimanche, un jour que sa religion consacre au repos. Même le prince de Galles ne peut pas le persuader de participer à la course du dimanche. La situation se résout lorsque le coéquipier de Liddell, Lord Andrew Lindsay, joué par Nigel Havers, renonce à sa place au 400 m haies et offre à Liddell l'opportunité de concourir à sa place. Cet acte touchant permet à Liddell de courir un jeudi, en restant fidèle à ses croyances religieuses.

Un autre moment émouvant survient à la fin du film lorsque le coureur américain Jackson Scholz, joué par Brad Davis, remet à Liddell une note quelques instants avant sa course de 400 m pour lui communiquer son soutien aux convictions religieuses de Liddell. Cela aide Liddell à exploser de la ligne avec vitesse et puissance et à sprinter dans son style typique - la tête tournée vers Dieu.

Ce film édifiant, sorti à l'origine en 1981, a été nominé pour sept Oscars et en a remporté quatre, dont celui du meilleur film. Au fil des ans, il a servi d'inspiration à des générations de coureurs, sur et hors piste. Si vous ne l'avez pas encore vu, assurez-vous de vérifier le Blu-ray avant les Jeux olympiques.


Crédit photo: Getty Images // Thinkstock